Editorial

A propos du 5 mars 2017

 

Dans le précédent « A propos », je soulignais que nous étions dans l’attente de connaître le plan d’action de la municipalité à l’issue des travaux menés par le cabinet d’études, pour apprécier s’il est, de notre point de vue, à la hauteur des enjeux, c’est à dire susceptible d’assurer par lui-même la sauvegarde et la revitalisation du centre historique de Joigny et d’en faire une centralité territoriale attractive.

Le compte rendu de la réunion de nos adhérents qui s’est tenue le 23 janvier dernier montre que la conviction des participants n’est, à cet égard, pas acquise au vu de l’information dont nous disposons.

Nous espérons que le programme d’action, le calendrier de réalisation et les financements obtenus seront communiqués rapidement afin de donner au projet toute sa crédibilité. Une réunion publique devait être programmée à cet effet en mars mais sa date n’a pas encore été communiquée.

Notons cependant avec satisfaction comme chacun peut le constater que des engins de démolition sont en place rue Bonnerot et annoncent la rénovation prochaine de cet ilot.

Il me paraît important de souligner qu’un représentant de notre Conseil d’administration a systématiquement assisté aux réunions de la Commission de Renouvellement Urbain auxquelles notre association était conviée et que dans les réunions publiques ses adhérents ont représenté environ la moitié des participants n’appartenant pas, comme élu ou comme membre du personnel, à la Municipalité ou à la Communauté de communes.

Notre combat pour le renouveau de Joigny va se poursuivre en mettant l’accent sur l’indispensable revitalisation économique de la ville et sur la nécessité d’engager pour cela un vaste programme de communication et de promotion pour y attirer de nouveaux acteurs économiques et de nouveaux habitants.

Pierre Vajda

Président de l’AJORCA

Dernières Nouvelles

Saisissez votre adresse courriel pour être tenu informé de l'actualité de l'AJORCA.

Se connecter