A propos du 15/05/2015

Enfin les beaux jours ! Le soleil est de retour et notre ville va voir revenir touristes et promeneurs, attirés par le charme incomparable de ses ruelles, de ses églises, de ses expositions avec, cette année, l’attrait supplémentaire de la découverte de la culture indienne. La ville se doit donc d’être belle et attractive : c’est essentiel pour sa réputation, pour ses commerces, pour tous ceux – particuliers et entreprises- qui y vivent ou qui projettent de s’y installer.

Ville d’art et d’histoire, elle est aussi ville fleurie : rendons hommage aux efforts de la municipalité pour renouveler les parterres et les entrenir ainsi qu’aux habitants qui, ici ou là, fleurissent leurs jardinières, font du propre et désherbent devant chez eux.

Et pourtant, le cœur de ville est loin d’être pimpant comme il le devrait. C’est pourquoi notre association s’est saisie de la question, ô combien sensible, de la propreté. Je remercie celles et ceux de nos membres qui ont apporté leur contribution par leurs remarques et leurs suggestions.

Une note de synthèse a ainsi pu être rédigée qui reflète une vision cohérente et partagée de la situation constatée. Cette note a été validée par notre conseil d’administration et remise au maire et à son premier adjoint, président de la Communauté de Communes du Jovinien, dont il convient de rappeler qu’ils sont membres statutaires de notre association. Vous la trouverez sur le site en utilisant le lien suivant (Note sur la propreté).

La note procède à un certain nombre de constatations, en analyse les causes et propose des remèdes.

Nos élus, de par leur qualité même d’élus, sont nécessairement concernés par tout ce qui se passe en ville et doivent trouver les remèdes appropriés même s’ils ne sont pas directement responsables des faits constatés comme, par exemple, les incivilités de leurs concitoyen qui ne respectent pas les jours de ramassage des poubelles ou qui ne nettoient pas les déjections de leur chien.

Nous avons suggéré des actions ; il y en a, sans doute, d’autres, voire de meilleures ; il ne nous appartient pas d’en juger mais ce que nous disons, c’est qu’une propreté impeccable de la ville doit devenir une priorité absolue dans la politique globale de développement de l’attractivité de Joigny et nous sommes convaincus que c’est possible avec les moyens existants dès lors que cet objectif est reconnu à sa juste valeur et soumis à un vrai contrôle.

Pierre Vajda
Président de l’AJORCA

Dernières Nouvelles

Saisissez votre adresse courriel pour être tenu informé de l'actualité de l'AJORCA.

Se connecter